L'Atelier de la pierre | La cathédrale Notre-Dame de Paris
15737
post-template-default,single,single-post,postid-15737,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

La cathédrale Notre-Dame de Paris

Artisan du Patrimoine, nous nous devions de consacrer quelques lignes aux événements récents: l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris survenue le 15 Avril 2019.

Cette prouesse architecturale a été édifiée au XIIe siècle sous l’initiative de l’évêque Maurice de Sully. La première pierre a été posée par le Pape Alexandre III en 1163. Les travaux se sont achevés au début du XIVe siècle, soit presque 200 ans de construction. On ne compte pas moins de quatre maîtrises d’oeuvre durant toute la durée de la construction.

Notre-Dame de Paris a été érigée avec de la pierre calcaire de la région parisienne. Pour édifier une telle structure, il a fallu 21 hectares de chêne pour la toiture, 1320 plaques de plomb pour la toiture et des centaines d’artisans (verriers, tailleurs de pierre, maçons, menuisiers, etc), d’apprentis et de manœuvres.

Cette cathédrale est l’une des plus grande d’Occident et a inspiré de nombreuses œuvres telles que le roman de Victor Hugo, Notre Dame de Paris.

Notre-Dame de Paris en 1699

Ce monument de notre Patrimoine français a, en partie, pris feu le 15 avril dernier. L’incendie, qui a été repéré vers 18h50, aurait pris au niveau des échafaudages installés pour le chantier de rénovation de l’édifice. Les deux tiers de la toiture et la flèche de la cathédrale ont été détruits.

Notre-Dame de Paris avant l’incendie du 15 Avril 2019

Après la stupéfaction et la tristesse face à de telles images, vient l’heure du questionnement: Quelle reconstruction ? Quel délai? Quels matériaux?

Il a été évoqué un délai de 5 ans pour la reconstruction du bâtiment par le Président de la République. Est-ce un délai raisonnable pour la restauration de ce monument? Aurons-nous assez de main d’oeuvre qualifiée dans le bâtiment pour faire face?

C’est dans ce contexte que Josselin Halouze, co-gérant de l’Atelier de la pierre, a répondu aux questions de Ouest-France et France bleu. Interrogé sur ce délai de 5 ans, il assure que si la restauration doit se faire à l’identique et dans les règles de l’art du Patrimoine, il sera difficile de respecter un tel délai. De plus, le secteur du bâtiment étant en manque de main d’oeuvre, il faudra former d’avantage d’apprentis pour répondre à la demande d’un tel chantier.

Retrouvez ces deux interviews sur les sites de France Bleu et Ouest-France:

Ouest-France: « Notre-Dame. Un chantier « entre 500 millions et un milliard » selon un expert de la pierre, de Forcé »

France Bleu: « Reconstruction de Notre-Dame: un tailleur de pierre mayennais s’inquiète du manque de bras sur les autres chantiers »